Au secours, c'est la rentrée

Publié le par La petite infirmière

Au secours, c'est la rentrée

Ça y est, c'est la fin des vacances, snif et re-snif. La rentrée pour moi a déjà commencé. Reprise la semaine dernière non sans difficultés. Le réveil a sonné lundi à 5h45, gloups, le milieu de la nuit quand depuis quinze jours je ne mettais un pied hors du lit que sur les coups de 9h bien sonnées. Le soir, toujours sur le rythme des vacances ("vamos a la playa",,,cocktail et bananas..) mes yeux ne veulent se fermer qu'à une heure tardive. Aïe, dur, dur, dur, un beau bronzage c'est bien, mais avec des cernes jusqu'aux genoux, ça ne le fait pas du tout !

La rentrée scolaire approche à grands pas elle aussi. Cette année, c'est multiplié par trois. Il va falloir se remettre dans le rythme et je n'ai pas, mais alors pas du tout envie. Mon cerveau en bouillonne d'avance. Ce qui est compliqué, lorsqu'on a trois enfants et un cabinet, c'est de gérer tout ce petit monde à la fois : les enfants, l'école, la nounou, le boulot, la maison. Prenons l'exemple du téléphone : comme on est plusieurs infirmières, on se partage la ligne du cabinet que l'on prend à tour de rôle. Et quand c'est mon tour, ça peut parfois devenir très compliqué.

-"Taisez vous les enfants, maman n'entend pas ce que dit le monsieur", "non monsieur, je ne suis pas dans une fête foraine", juste dans ma voiture, le téléphone coincé sur l'épaule, un crayon dans une main tentant de marquer le rendez -vous, l'autre main s'agitant mimant tous les signes d'une punition imminente, fusillant les trois petits accusés d'un regard noir.

Je m'étonnes moi-même : comment peut on être à la fois si hystérique et répondre le plus calmement du monde à la personne à l'autre bout du fil ?

-"Oui, bien sûr, demain pas de problème 8h pour la prise de sang, bonne journée à vous."

Parfois (et même souvent il faut l'avouer), j'ai l'impression que mon cerveau va se mettre à fumer comme dans les dessins animés.

Puis, je me calme, je gère tant bien que mal les tâches de la journée, votre serviteur étant loin d'être parfait. Le soir (du moins certains soirs, assez souvent quand même), je suis fière de moi, mes enfants vont bien, ma maison n'est pas toujours rangée mais ça ce n'est pas grave, le boulot est fait. Vive la rentrée quoi.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article