Les soins mais pas que...

Publié le par La petite infirmière

Les soins mais pas que...

 

 

Lorsque l'on est infirmière libérale et encore plus à la campagne (où l'on ne trouve rien à des kilomètres à la ronde), notre rôle ne se limite pas aux pansements et piqûres en tous genres. Non, nous sommes comment dire multi-tâches, une sorte d'homme-orchestre (plutôt pour ma part femme-orchestre, pardon aux messieurs de la profession). Nous devons savoir :
-Changer une ampoule.
-Régler la Tnt (et même les écrans plats dernier cri qui trônent à côté de la vieille cuisinière à bois).
-Remplir une feuille d'impôts (ou tout autre papier administratif d'ailleurs !).
-Parler anglais ("have you got a pen ?" La dame me tend un stylo. Heu non, je veux dire "a pain",une douleur).
-Régler les horloges (principalement deux fois par an, les jours de changement d'heure, un boulot à temps plein ces jours-là).
-Eliminer des bêtes féroces (le gentil chat a rapporté une souris décapitée sur le tapis du salon d'une grand-mère qui ne peut pas se déplacer, et qui est-ce qui doit se débarrasser du cadavre ? c'est Bibi !).
-Diagnostiquer le bobo du chien ("Vous savez, Monsieur, je ne sais pas vraiment ce qu'il a votre toutou, je ne suis pas vétérinaire." "Mais vous soignez bien les gens, les chiens ça doit être pareil." Heu, non pas vraiment !).
- Faire le livreur (médicaments venant de la pharmacie mais aussi parfois pain, lait etc...).
-Remonter les mailles du tricot, passer le fil dans l'aiguille et autres travaux de couture (non, je ne fais pas encore ni crochet ni macramé).
 -Etre coiffeur barbier (coiffer, mais aussi couper cheveux et barbe. Pour la barbe, couper suffit, pas la peine de coiffer !).
 Bref, faire beaucoup de choses en souvent un minimum de temps. Cela semble légitime dans la mesure où nous avons affaire à une population souvent âgée qui ne se déplace pas ou peu (et peut donc difficilement monter sur une chaise pour changer une ampoule !). Parfois même, l'infirmière est la seule visite de la journée alors un petit coup de main cela ne fait pas de mal et ne prend pas beaucoup de temps.

Commenter cet article

La petite soeur dans la mégalopole 29/09/2015 22:34

je savais que tu étais un couteau suisse, mais pas à ce point-là ! Chouette article