L'art de la conversation

Publié le par La petite infirmière

L'art de la conversation

Pendant ma tournée, je discute beaucoup avec les patients, de tout et souvent de rien. Il y a cependant plusieurs sujets à maîtriser sur le bout des doigts pour toute infirmière qui se respecte.

Sujet n°1 : "connaître par cœur les prévisions météo".

C'est LE sujet de conversation par excellence. Là-dessus, il ne faut pas se louper. On doit ABSOLUMENT savoir la température du jour, la pluviométrie (petit bonus à ne pas négliger), les prévisions à sept jours sous peine d'être relégué au rang d'amateur car ici, cela ne rigole pas mais alors pas du tout avec la météo. Tout le monde ou presque a chez lui au minimum un pluviomètre voire carrément une station météo digne du service météorologique de TF1. De plus, difficile de ne pas connaître le temps qu'il va faire lorsque l'on entend à peu près trente fois par jour, "ben dis donc, fait frisquet ce matin, il doit pas avoir plus de cinq degrés. Ah, les gelés ne sont pas loin".

Ce que j'aime chez les gens de la campagne surtout les plus âgés, ce sont les dictons en lien avec la météo. Ils en connaissent des tas et les affirment mordicus. Voilà, quelques exemples de dictons (j'essaie bien de les retenir mais ce n'est pas toujours facile) :

-A partir de la Saint-Blaise (3 février), l'hiver redouble ou s'apaise.

-Les oignons ont beaucoup de pelures, l'hiver sera dur.

-Noël au balcon, Pâques aux tisons

En ce moment, ce que j'entends le plus :

-"Comme on a eu un été chaud, on aura un hiver froid".

-"Hou là, le beau temps dure, ce n'est pas bon, on va le payer, vous verrez". Quoi, serions-nous puni d'avoir trop profité du soleil ?

J'espère vraiment que l'hiver ne sera pas aussi dur que ce que m'annoncent les anciens parce que sinon, on va franchement galérer (non-pitié, pas de conduite sur neige et verglas, je croise les doigts).

Sujet n°2 : "quoi de neuf dans votre pays?"

C'est une question que l'on me pose très souvent. A chaque fois, secouée d'un petit rire intérieur, j'ai envie de répondre :" ben, vous savez le président, c'est François Hollande, il y a la crise et tout et tout". Au lieu de cela, je me contente d'un : " oh, vous savez, pas grand-chose depuis hier". Il est vrai que dans un village de moins de cinq cents âmes, il n'y a pas tous les jours de l'action. C'est plutôt calme en général à part la mère Michel qui a perdu son chat mais là, je m'égare.

Sujet n°3 : "le potager n'a pas de secret pour moi".

Là aussi, on touche à une institution. A la campagne, faire son jardin, c'est du sérieux. Combien de fois, j'ai dû aller chercher mon petit pépé au fin fond de son potager pour lui faire sa prise de sang mensuelle. A sept heures du matin, pépé est déjà en train d'arracher les patates alors l'infirmière peut attendre!

Il vaut mieux avoir quelques connaissances, car on me demande souvent si j'ai un potager et surtout ce qui j'y fais pousser. Comme je ne suis pas vraiment un "géant vert" et que c'est monsieur qui s'occupe du jardin à la maison, je joue ma carte " vilaine menteuse qui se fait passer pour un jardinier hors pair" et place deux ou trois phrases toutes faites ("oh! vous savez, cette année je me limite à quelques pieds de tomates et des pommes de terre, je n'ai pas beaucoup de temps").

Ceci est bien sûr une liste non exhaustive des sujets de conversation à connaître, il y en a beaucoup d'autres et heureusement. Si déjà, ces trois sujets sont parfaitement maîtrisés, on marque un certain nombre de points bonus. Piquer comme une déesse c'est bien mais avec la météo, les nouvelles fraîches et les trucs et astuces du parfait jardinier en plus on frise la perfection !

Commenter cet article