Lettre à mes chères V.

Publié le par La petite infirmière

Lettre à mes chères V.

Vous voilà enfin, je vous attends depuis deux longs mois. Vous m'avez manqué. La dernière fois, dès que vous avez tourné les talons, je vous ai presque immédiatement oublié, comme-ci vous n'aviez jamais existé. Je pense très souvent à vous et compte les jours qui me séparent de notre prochaine rencontre. Votre venue est pour moi comme un rayon de soleil. Enfin, je vais pouvoir profiter de chaque moment passé en votre compagnie. Bien sûr, je sais nos rencontres furtives mais tellement intenses. À la semaine prochaine donc pour ces quelques jours d'échappée belle. Je penserai à vous durant cette longue semaine de travail. Au plaisir de vous retrouver, vous mes chères mais trop rares vacances.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article