Le courage du Phénix

Publié le par La petite infirmière

Le phénix de Dumbledore, bien sûr...

Le phénix de Dumbledore, bien sûr...

En ce moment, j'ai pendant ma tournée un rendez-vous quotidien. Un jeune homme blessé dans sa chair. Un stupide accident de tracteur l'a mutilé. Je m'y rends trois fois par jour pour des soins. Il est très beau et son âge atteint à peine la vingtaine. Il doit aimer sortir et s'amuser. Il doit embrasser de jolies filles. Je pense à mon Tournesol qui deviendra un grand gaillard comme lui.
Depuis l'accident, mon jeune homme semble perdu. Son visage est fermé. Il parle peu. L'ambiance est pesante. Je sens une chape de plomb lorsque je pénètre dans la maison. J'appréhende d'y aller. Je suis une mère, égoïstement je pense à mes enfants et à cette mutilation. Quelle réaction j'aurais face à tout cela si ma famille était touchée ? J'essaie (et mes collègues aussi) de ne rien laisser paraître. De rester pro face à ce jeune homme en détresse. Quelques jours passent. Le jeune homme s'ouvre un peu plus et se détend. Il revient à la vie, commence à sourire. Il discute davantage. Sa famille le soutient beaucoup sans être surprotectrice. Ils ont raison, c'est à lui de faire son chemin de croix. Je suis émerveillée de le voir progresser jour après jour. Sa force mentale est surprenante. En quelques semaines, il semble reprendre le dessus. Bien sûr, ce ne sera pas facile mais il en a conscience. Tel un Phénix, il renaît de ses cendres. Sous nos yeux ébahis, sa positivité et son courage ont raison de son handicap. Chapeau l'artiste !

Commenter cet article