Au secours, mon fils est un geek!

Publié le par La petite infirmière

The Big Bang Théorie

The Big Bang Théorie

Cette fois, c'est sûr, je dois bien me l'avouer. Il faut se rendre à l'évidence. Tous les signes sont réunis. Mon fils a tout du geek.

Tout d'abord, les chiens ne font pas des chats. Son père est un geek invétéré qui peut passer des heures sur son ordi à jouer à des jeux de stratégie (genre : gérer des armées napoléoniennes ou manager des équipes de football américain où les joueurs ne sont autre que des orques, des elfes... bref toute la population de Tolkien) et qui adore les jeux de plateau qui durent des heures (voire des semaines !).

De mon côté, je me contente d'user et abuser d'une littérature fantastique (allant de Dune à Harry Potter en passant par le Seigneur des anneaux et autres "Tolkieneries") et d'une longue liste de séries (Lost, The Walking Dead, Mad Men...)

Les parents ont pour mission d'éduquer leurs enfants en leur inculquant de vraies valeurs et des bases solides. C'est pourquoi nous avons tous naturellement fait découvrir à nos enfants ce que nous aimons : Retour vers le futur (apportant une culture des années 60), les Goonies (ou comment apprendre à se débrouiller sans ses parents), le Seigneur des anneaux et autre Hobbit (découverte de Tolkien, auteur littéraire classique), Harry Potter et Star Wars (où comment choisir entre le bien et le mal), X-men (où comment accepter la différence), Kick-Ass (où comment croire qu'un super héros sommeille en chacun de nous), j'en passe et des meilleurs...

Alors, quand pour Noël, mon fils me demande un jeu de plateau au nom incompréhensible (Smallworld quelque chose) et des figures à peindre (il a choisi une armée-lézard Warhammer), quand il discute avec son père de jeux de stratégie et que pour des non-initiés leur langage semble provenir d'une autre galaxie, je me dis que là, on y est : que ce garçon tout mignon deviendra peut-être un ado "no life", qui pense plus à Minecraft qu'à la gent féminine. Et là, malgré mon goût prononcé pour les X-men et autres super-héros, un soupçon d'inquiétude pointe son nez. Trouvera-t-il chaussure à son pied ou sera-t-il comme on dit ici "un vieux gars"? Bon, bien sûr, pas d'affolement, il n'est pas encore en âge de penser aux filles (enfin je crois !) et puis après tout, il y a aussi des demoiselles qui aiment le Seigneur des anneaux, les jeux vidéo et Star Wars. Alors, le moment venu, je croiserai les doigts ou j'invoquerai les dieux de l'Olympe pour que mon Tournesol lâche sa console et rencontre une jolie geek avec qui il pourra partager de nombreuses parties de "Super Mario Bros".

Commenter cet article

Marie 23/12/2015 23:15

Rassure-toi, le temps est loin où les geeks étaient vu comme des no-life. Le geek est le nouveau sexy ;) Et de toute façon, la geekerie c'est faire travailler son imagination et entretenir sa capacité à rêver, et ça, c'est plutôt un chouette truc !