T'y es un gagnant, volume deux

Publié le par La petite infirmière

Affiche du film "à nous, la victoire"

Affiche du film "à nous, la victoire"

Tu peux dire aujourd'hui "ty'es un gagnant, Serge", quand :

- Ta voiture reste immaculée plus d'une journée. D'habitude, quand tu te gares devant chez les patients, tu entends plutôt : " je ne savais pas que votre voiture était grise !", "euh, non, en fait c'est toujours la même et elle est blanche !".

- Tu fais les créneaux les yeux fermés. En plus, tu tournes ton volant avec une seule main comme les pilotes de rallye. La classe!

- Tu trouves un moment pour faire du sport. Un esprit sain dans un corps sain.

- Tu fermes la porte de ta dernière patiente. Tu respires un grand coup. Après elle, tu es en congé plusieurs jours.

- Tu croises un de tes patients à l'épicerie et qu'il dit à tes enfants que "votre maman, c'est une chouette infirmière". Ô joie, ô fierté même si Pâquerette plus intéressée par la baguette que par les compliments me lance un " maaamaan, ze peux avoir du pain?", que Coquelicot et Tournesol semblent plutôt mal à l'aise vu les sourires forcés à la " mais, oui bien sûr" qu'ils font.

- Ta nounou est la meilleure du monde parce que tes enfants l'adorent, parce qu'elle n'est pas trop exigeante sur les horaires (jusqu'à 20 heures, le samedi et parfois même c'est arrivé le dimanche), parce que c'est un cordon-bleu qui mitonne de bons petits plats, parce qu'elle joue et qu'elle ne garde pas uniquement!

- Tes enfants ramènent de bonnes notes de l'école. Pour ma part, un élan de fierté m'envahit au moment où j'ouvre les cahiers. Pourvu que ça dure...

- Tu ouvres ton échéancier d'Urssaf et là, ouf, ce n'est pas pire que l'année dernière (pas mieux non plus certes mais la banqueroute a été évitée, au moins cette fois-là).

- Tu reçois des petits cadeaux de fin d'année avec un mot "merci à toute l'équipe infirmière pour leur gentillesse et leur patience". Un peu de reconnaissance, cela ne fait jamais de mal.

- Tu fais une "bonne gamelle" avec tes collègues et tu sais que vous allez ricaner toute la soirée.

- Tu entres chez une patiente et là, tu entends un morceau de musique que tu adores. Accompagner son travail de chansons exceptionnelles est un petit plus non négligeable.

À très vite, pour de nouveaux "t'y es un gagnant, Serge" et en attendant je ne dirais qu'une phrase :"Serge, oh Serge, tu sais que t'y es un gagnant !"

Un petit brin d'autosatisfaction, cela ne fait pas de mal. Au contraire, si au cours d'une journée bien pourrie, tu perçois un " t'y es un gagnant, Serge" dans une de tes actions, tu verras peut-être un petit, même un tout petit rayon de soleil et tu n'auras qu'une envie : SOURIRE.

Commenter cet article