Mes chères V (la suite)

Publié le par La petite infirmière

La petite maison dans la prairie, une évidence...

La petite maison dans la prairie, une évidence...

Retrouver ses amis pour partager un bon moment. Se dire que l'on a quand même un peu changé avec les années, mais que finalement ce n'est pas grave puisque l'on vieillit tous en même temps. Vivre à plusieurs centaines de kilomètres les uns des autres mais aimer se voir même un tout petit peu, pour parler de nos vies, de ce qui va et ce qui ne va pas non plus.

Retrouver sa famille pour fêter une occasion ou même pour rien du tout, juste pour se voir. Pour retourner dans le nid douillet de l'enfance même si l'enfance est loin maintenant. Pour profiter l'espace de quelques heures du lien familial qui nous unit et nous unira toujours.

Être avec ses enfants du matin jusqu'au soir. Jouer avec eux, rire avec eux et les regarder jusqu'à en avoir mal aux yeux. Leur apprendre deux ou trois trucs sur la vie et les écouter raconter la leur.

Être avec son amoureux et se dire que c'est bien que ce soit lui. Le regarder dormir. Parler avec lui, l'écouter et rire ensemble. Se dire qu'on ne voudrait être nulle part ailleurs.

Se retrouver avec soi-même, écrire, rêver et espérer.

Au fond, c'est un peu tout cela les vacances. Alors, à très bientôt mes chères V (comme je vous appelle, vous, mes chères vacances). Ne changez pas.

Commenter cet article