Les super-héros du quotidien

Publié le par La petite infirmière

Les super-héros du quotidien

Un synonyme d'infirmier(e) : super-héros. Oui, oui, j'ai bien dit SUPER-HEROS.

Quoi, vous ne me croyez pas ? Comment ça ?

Allons, allons, laissez-moi vous persuader du contraire :

- comme Ironman, une infirmière vole de patient en patient. Mais, elle, n'a pas besoin d'une combinaison supersonique. Non, elle le fait avec ses petites jambes musclées. Jambes d'ailleurs dignes de Steve Austin (vous savez "l'homme qui valait trois milliards" et qui pour le prix, s'était fait greffer des jambes bioniques).

-comme Batman, une infirmière utilise son véhicule surpuissant pour se sortir de n’importe quelle situation : une batmobile, oui c'est bien ce qu'on aimerait tous avoir, car dans les bouchons ou lorsque les conditions météo sont exécrables, on pourrait presser un bouton, passer en mode avion et s'envoler pour éviter les galères.

- comme Superman, une infirmière peut se déplacer la nuit grâce à sa vision nocturne. Dans les cours de ferme plongées dans le noir, elle zigzague entre les pots de fleurs, évitant les mille et un dangers qui peuvent se mettre en travers de son chemin : "Attention le banc; oups j’ai failli marcher sur le chien (mais qu’est-ce qu’il fait là, couché en plein milieu du passage ?); hop, petit saut pour ne pas écraser les fleurs; et tout ça dans le noir, parce que pas de lampadaire et que tu crois qu’ils auraient allumé l’éclairage extérieur alors que je viens dans cette maison tous les soirs à la même heure ! Non mais !"

- comme Mystique, une infirmière peut changer d'aspect : sourire vissé aux lèvres, regard de biche quand elle sonne à la porte : « bonjour, bonjour comment ça va ce matin ? » et ronchon, regard noir, lèvres tremblantes l'instant d'après : « m..de, fait chier, suis grave à la bourre, va falloir que je me bouge les fesses. »

- comme le Fauve, une infirmière possède un instinct animal. En un instant, elle perçoit si l'animal de compagnie de la maison est ennemi ou ami.

Si le toutou grogne dès qu'un pied se pose dans la propriété, là c'est ennemi. Et l’on doit, soit courir vite, soit parler le chienchien (« gentil le toutou, il est bien sage, il va me laisser passer sans rien dire, hein mon bon gros toutou ! »), le tout en marchant à reculons, valise en protection contre les jambes.

Si le gros matou se frotte aux jambes, là, c'est amigo !!! Et hourra, on peut le caresser sans crainte. En plus, on a droit à un concert de "ronrons" rien que pour nous !

- comme Hulk, une infirmière a son côté bête sauvage : « Grrr, dois rappeler le médecin qui n'a toujours pas envoyé l'ordonnance que j'attends depuis des jours et puis monsieur Truc n'était pas chez lui, j'ai poireauté trois plombes sous la pluie et puis, et puis...là, je sens que je vais muter en un horrible monstre tout vert. » Et laissez-moi vous dire, que ce n’est pas bien beau une infirmière qui se transforme en monstre tout vert ! Je sais de quoi je parle.

- comme Wolverine, une infirmière (dépourvue tout de même de griffes d’acier), se régénère en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Grippe, gastro connais pas ! Ou du moins, si, connais mais pas d’arrêt maladie alors au boulot mam’zelle !

- comme Œil-de-faucon (archer redoutable de la série Avengers), une infirmière prépare, « arme » et pique sans jamais manquer sa cible. Si pas de « ouille !, aïe, ça fait mal !, vain dieu mon postérieur ! » à l’horizon, c’est un parcours sans faute. Et je peux vous dire qu’en une matinée de tournée, elle dégaine sa seringue une bonne dizaine de fois. Sacré entraînement !

Alors, convaincus ? Si toutefois, vous douteriez à penser qu’un super-héros sommeille en chaque infirmier(e), dites vous bien que cette femme ou cet homme-là, n’a pas besoin d’être un héros Marvel. Non, son dévouement aux autres, son professionnalisme, son désir de soigner et son courage font qu’il est un héros du quotidien, tout simplement. Et, c’est de ces héros-là, dont on a besoin.

Commenter cet article