Le mari de l'infirmière

Publié le par La petite infirmière

Le mari et l'infirmière sont dessinés par Violette. Merci ma jolie pour ta contribution !

Le mari et l'infirmière sont dessinés par Violette. Merci ma jolie pour ta contribution !

Lorsque le réveil sonne, il est là, à ses côtés. Il est encore au lit lorsqu’elle se lève pour aller travailler. C’est lui qui prépare le petit déjeuner des enfants. C’est lui aussi qui les coiffe, qui met les élastiques de travers et jamais de barrettes. C’est lui qui les habille s’ils ont besoin d’aide et qui fait les lacets. C’est lui qui les emmène à l’école. C’est lui qui va les chercher chez la nourrice lorsqu’il reçoit un SMS disant que : « suis grave à la bourre, si tu pouvais prendre tout le monde chez nounou ce serait cool ! ». C’est lui, qui les couche les soirs où la tournée traîne des pieds. C’est lui qui les emmène à la piscine un dimanche sur deux et qui les accompagne pour une balade à vélo. C’est lui qui prépare le déjeuner du week-end et c’est toujours un vrai régal. C’est lui, l’oreille attentive qui soulage du trop-plein de la journée. C’est lui qui relativise alors qu’elle amplifie. C’est lui qui ne sait jamais si elle travaille ou pas parce que son emploi du temps à elle change tout le temps et qu’il ne regarde jamais sur la porte du frigidaire. C’est lui qui se retrouve seul les jours fériés.

Cette vie, il l'a choisie aussi. Il a appris à jongler entre son travail et les horaires décalés de sa compagne. Il ne se pose pas de questions inutiles, il fonce et fait face quand c’est à lui de prendre le relais. Quand on lui dit que c’est bien de s’occuper de ses enfants comme il le fait, cela le fait sourire. A-t-il vraiment le choix ? Il a pris le packaging complet : les bons et les mauvais côtés. Il le sait, ce n’est pas toujours facile d’être le mari de l’infirmière. Alors, il fait avec. Son quotidien est une montagne de petits mots laissés sur la table de la cuisine, de coups de vent et de coups de bourre mais il s’y fait bien.

Même si être le mari de l’infirmière, c’est un peu comme être le mari d’une extraterrestre, il n’échangerait pas sa place. Oui, il aime quand ça bouge, quand ça vit, quand ça brasse, quand aucun jour ne se ressemble. Alors pour tout cela, je dédie ce billet à tous ceux qui sont le mari de l’infirmière. On ne leur dit jamais assez que sans eux, tout serait tellement plus difficile.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vero 12/04/2016 17:02

ahh s'il n'y avait pas mon cheri, je crois que je serais encore plus dingue que je ne le suis deja avec la vie que nous menons, bon courage chere collegue