Un idéal à perte de vue...

Publié le par La petite infirmière

Un idéal à perte de vue...

Bien sûr, il y en a dans d’autres corps de métier. Bien sûr, en parler ne fera pas revenir ces infirmiers qui se sont donné la mort ces dernières semaines mais leur geste renforce l’idée que notre profession souffre. Elle a mal de reconnaissance. Elle a mal de ne pas être entendue ni écoutée alors qu'elle, est une oreille attentive pour ceux qui en ont besoin. Elle a mal des conditions de travail qui se dégradent, du personnel trop peu nombreux, des responsabilités toujours plus importantes. Elle a mal de n’être qu’un numéro. Elle a mal d’être rendement, polyvalence et coût budgétaire. Elle a mal de soigner dans ces conditions sans que rien ne bouge.

Ne pas oublier les raisons qui nous ont fait choisir ce métier et ne plus les laisser se faire piétiner au point de disparaître. Garder espoir, s’unir et regarder dans la même direction.

Commenter cet article