Suis en retard, et alors !

Publié le par La petite infirmière

Suis en retard, et alors !

Ce matin, rien ne va. Je suis en retard, définitivement en retard. Une bonne demi-heure dans la vue. Et comme les galères entrainent les galères, la demi-heure va vite se transformer en heure entière. Pourtant, tout avait bien commencé : partie « bon pied, bon œil », j’avalais les kilomètres et les maisons aussi efficacement que le père Noël pendant sa tournée. Mais il y a eu cette dame qui n’allait pas bien, mon lecteur de cartes vitales qui n’en faisait qu’à sa tête et tout s’est enchaîné…Maintenant, au stress de la tournée, va s’ajouter les mécontents qui ne se priveront pas de ronchonner « qu’il est tard », « que je me demandais ce qui se passait », « que votre collègue, elle vient plus tôt », « que je dois sortir faire des courses, après ça fait tard pour le marché », « … » (ne dit rien mais fait une tête de dix pieds de long), j’en passe et des meilleurs ! Et cela, lorsque l’on a une journée aussi mauvaise qu’une crotte de chien, on s’en passerait bien. J’aimerais bien être en retard parce que je me suis arrêtée observer les papillons ; parce qu’un spa s’est ouvert en plein milieu des champs et que j’ai voulu le tester en plein milieu de la tournée ; parce que le coup de pompe du matin s’est fait sentir et qu’une petite sieste s’est imposée, à l’ombre des arbres. Mais, il n’en est rien. Non, j’ai bossé, trimé, taffé depuis l’aurore en m’adaptant aux aléas de la matinée et surtout, surtout, j’ai fait comme j’ai pu avec les moyens du bord. Alors, rien ne sert de râler, il faut réfléchir à point ! Il faut se mettre un tout petit peu à notre place au lieu de juger sans rien savoir. Oui, je suis en retard, parce que j’ai pris cinq minutes de plus chez la dame dont le moral est à dix pieds sous terre. Oui, je suis en retard parce que le pansement qui paraissait simple au départ s’est avéré beaucoup plus complexe. Oui, je suis en retard parce qu’une dame âgée a passé une partie de la nuit par terre et que je ne pouvais pas la laisser comme ça. Oui, je suis en retard pour des centaines de milliers de raisons mais sachez que toutes ces raisons ont lieu d’être, qu’une tournée d’infirmière, ce n’est pas un long fleuve tranquille, qu’il y a des tsunamis et des trous d’eau, qu’il faut se dépatouiller avec tout cela et garder le sourire ! Oui, je suis en retard, et alors !

Suis en retard, et alors !

Commenter cet article

Nadine 02/12/2016 15:32

Bonjour,
Très intéressant. Eh bien, ça arrive à tout le monde.

Merci

Christina 30/11/2016 11:49

je n'ai pas énormément d'ancienneté en tant qu'IDEL, mais je suis une poissarde! Régulièrement j'enchaine les poisses et donc le retard... Et donc régulièrement j'entends ces petites phrases qui font plaisir (ou pas)... Tant et si bien, que j'ai répondu, avec le sourire, que j'avais eu des soucis sur la tournée et que non je ne passais pas mon temps à flâner, et que non, je n'avais pas qu'un patient par matinée... parce que crotte quoi!

En tout cas, merci pour vos écrits ;)