À toi,

Publié le par La petite infirmière

À toi,

1996 : premier jour à l'Ifsi, premiers pas dans notre future vie d'infirmière. Je te vois et nous devenons instantanément amies.

S'ensuivent, trois années côte à côte. Trois années à se passer les cours, à se soutenir quand "dans ce stage, ce n'est vraiment que des cons qui prennent les élèves pour des moins que rien", à sortir et faire la fête, à veiller tard certains soirs sur mon canapé en se racontant nos vies un verre de vin à la main. Trois années à être ensemble dans les rires et dans la douleur, ta douleur à toi, immense et implacable. 
 
1999 : ça y est, nous sommes infirmières. Nous prenons des chemins professionnels différents mais notre chemin d'amitié reste le même. Nous continuons à sortir et faire la fête, à veiller tard sur mon canapé en se racontant nos vies, à nous soutenir quand "au boulot, me font tous chier !".
 
Puis nos chemins s'éloignent, pas dans le coeur, juste dans les lieux. Nous mettons 10 000 kilomètres entre nous. Tu prends l'avion pour des retrouvailles d'anthologie. Ma vie s'organise sans toi, et la tienne sans moi. Nous nous retrouvons par intermittence. Le lien reste. Chacun sa vie mais toujours unies.
 
Le temps passe, nous évoluons chacune de notre côté. Nouveaux lieux de vie, nouveaux boulots, des enfants pour l'une. Le quotidien nous change, mais nous l'acceptons. C'est cela l'amitié. Savoir prendre l'autre comme il vient, avec ses hauts et ses bas, avec ses bagages sans le juger. Être là quand l'autre a besoin. Je serai donc là, autant que je peux parce que tu vas en avoir besoin. Et je sais, que lorsque ce sera mon tour, tu en feras de même parce que tu es mon amie.

Commenter cet article

Blog infirmier 15/03/2017 00:09

Texte touchant, comme quoi une belle amitié peut se faire dans ce métier :)