La petite infirmière et les séries [2]

Publié le par La petite infirmière

La petite infirmière et les séries [2]

Faut vraiment que j’arrête les séries.

Le soir venu, une légère, très légère appréhension m’envahit en même temps que la pénombre envahit la campagne. Tout est calme, je sors de ma voiture, allume ma petite lampe de poche et descend à pied le chemin qui mène à la maison. Je me dirige en suivant le faible couloir lumineux de ma lampe. Autour de moi, le noir est total. Aucune autre lumière, à l’exception la fenêtre de la cuisine qui scintille au loin. Je m’approche.

Tous les soirs, à la fin de la tournée, lorsque je rejoins cette maison, je ne peux m’empêcher de penser à la dernière attaque de zombies de ma série préférée. Oui, j’ai conscience du ridicule de la situation mais il n’empêche qu’au moins une fois pendant ce court trajet, je me retourne, au cas où. Je tends l’oreille, je regarde autour de moi, sers dans ma main ma lampe (ouaouh, arme de choc en cas d’attaque de morts-vivants !), une angoisse me parcourant la colonne et je rejoins la maison d’un pas vif.

-« Bonsoir, c’est la petite infirmière. Comment ça va ce soir ? ». Le monsieur m’accueille avec un sourire. S’il savait, que son infirmière traversait son jardin comme si elle affrontait un champ de bataille, il ne ferait pas que sourire ! Il se marrerait carrément ! Courageuse l’infirmière mais pas téméraire ! Et comme tous les soirs, en regagnant ma voiture, après ce tout dernier patient, je me dis en souriant moi aussi, qu’il faut vraiment que j’arrête les séries. Bien sûr, il y a la fatigue de la journée (c’est plutôt moi le zombie en fin de tournée). Bien sûr il y a l’isolement de certaines maisons perdues au fin fond de la campagne. Bien sûr, il y a la nuit qui recouvre le paysage. Bien sûr, il y a la solitude d’une petite infirmière, toute seule sur les chemins. Mais soyons réaliste, il y a quand même peu de probabilités de tomber nez à nez avec un mort-vivant. Et heureusement, j’ai envie de dire ! Parce que s’il fallait en plus de toutes les galères de la tournée, combattre les zombies, on ne serait pas rendu !

Bon trêve de plaisanterie, ce n’est pas tout ça, mais j’ai un épisode à regarder alors je file…Tant pis, pour demain soir et la traversée du dernier jardin, la suite des aventures de Rick Grimes mérite bien une petite trouille de fin de tournée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

objectirfs stage infirmier 25/03/2017 20:29

hahaha, je vois qu'on regarde toutes la même chose... :p

maman est en blouse blanche 20/03/2017 11:49

Je rigole toute seule, je suis comme toi !!! et je me délecte de la saison 6 sur netflix

Anne Altman Pirolet 18/03/2017 15:37

Comme je vous comprends!
Moi c'est le matin, la première visite, je traverse un jardin sans problème mais après il faut longer un mur puis tourner à droite. Et c'est là que ça se corse, et s'il y avait un méchant qui en profitais pour me suivre? Hein? J'ai beau savoir que le temps de l'homme noir caché sous mon lit appartient aux peurs de mon enfance... Je me retourne quand même, parce que si jamais il était là...
Merci, merci pour tous vos écrits si vivants!
Bises
Anne