3650 jours....

Publié le par La petite infirmière

The série : Nurse Jackie avec l'excellente Edie Falco

The série : Nurse Jackie avec l'excellente Edie Falco

Dans quelques jours, j'aurai dix ans. Dix ans de libéral derrière moi. Dix ans, cent vingt mois, trois mille six cent soixante cinq jours de libéral derrière moi. 

 

Ça en fait des réveils qui sonnent toujours trop tôt ; des portières qui claquent ; des sonnettes qui retentissent dans la torpeur du petit matin. 

 

Ça en fait des "bonjour, comment ça va aujourd'hui ?" ; des " bon, alors à demain, bonne journée à vous" ; des "ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal". 

 

Ça en fait des sourires ; des rires parfois tellement bienvenus ; des larmes qui coulent discrètement, voiture garée sur le bas côté.

 

Ça en fait des discussions sur la pluie et le beau temps ; sur les médecins qui disparaissent ; sur le "c'était mieux avant parce que maintenant à la campagne, on nous oublie" ; sur le "il faut profiter de chaque minute parce que vous savez, ça passe vraiment vite une vie".

 

Ça en fait des visages croisés jeunes et moins jeunes ; des franches poignées de main. Ça en fait des enfants qui grandissent et qui rappellent que les grands vieillissent aussi !

 

Ça en fait des morceaux d'accordéon qui s'échappent de la radio le dimanche matin ; des douches données où l'on ressort trempé ; des cafés pris à l'arrache mais au coin du feu tout de même.

 

Ça en fait des gestes, des compresses manipulées, des aiguilles qui traversent l'épiderme, des comprimés distribués, des perfusions posées.

 

Ça en fait des "putain, fait chier" ; des "ça me gonfle, j'en peux plus" ; des "j'ai pas envie de bosser demain". 

 

Ça en fait des kilomètres de bitumes avalés ; des pneus crevés qu'il faut changer au petit matin alors que la tournée vient à peine de démarrer ; des paysages traversés avec, parfois, au détour d'un chemin un moment magique où la nature se dresse et nous fait nous sentir tout petit.

 

Ça en fait des saisons et avec elles, leurs lots de cadeaux : les chocolats en hiver, les boutures au printemps, les légumes en été, les champignons à l'automne.

 

Ça en fait des jours de galère, où la tournée semble durer une vie entière ; des jours plus légers qui redonnent le sourire ; des jours dont on se souvient parce que c'est ce jour-là qu'un de ceux que l'on soigne est parti.

 

Ça en fait des tournées passées au téléphone avec les collègues ; des fous rires qui permettent de voir les choses en plus léger ; des discussions qui s'éternisent quand la journée a été difficile et qui font que le libéral, c'est aussi en équipe !

 

Ça en fait des jours travaillés, des dimanches, des Noël et des jours de fête, tôt le matin, tard le soir, en étant loin des siens et pourtant si prêt à vol d'oiseau.

 

Ça en fait des instants où l'on se dit que c'est pour cela que l'on fait ce métier. Ces instants-là n'arrivent pas tous les jours, ils se montrent discrets mais ils sont là et c'est un peu grâce à eux qu'en me retournant, j'ai le sentiment d'être fière des dix ans passés....

 

Commenter cet article