Journal de la prairie jour 4

Publié le par La petite infirmière

Journal de la prairie jour 4

Ce matin, j’ai été submergée par des sentiments différents : de l’émotion d’abord, lorsque dans certaines maisons on me demandait comment j’allais, si ce n’était pas trop dur avec ce maudit virus etc. Ressentir de la gratitude, cela fait bomber le torse et l’on se sentirait presque invincible, puis un peu après de l’incompréhension en voyant certains vaquant à leurs occupations comme si de rien n’était. Faisant leurs courses, panier sous le bras, allant à la boulangerie puis au tabac... La vie continue certes, mais si tout le monde fait comme il veut, quel est l’intêret de se confiner ? Un peu après, les bras m’en sont tombés (alors que franchement j’ai besoin de mes deux bras pour bosser et même pour tenir mon volant !!!!)  lorsqu’une dame m’a demandé si je pouvais lui donner quelques masques pour aller faire ses courses. Mais non, NOn, NON !!!! Un peu après, j’ai souri lorsqu’un monsieur m’a lancé lorsque je passais son portillon si j’avais une cape pour aller avec le masque. Il a dit cela en souriant avec les yeux qui pétillaient aussi alors j’ai drôlement ri avec lui... Un peu après, j’ai souri lorsqu’un monsieur m’a lancé lorsque je passais son portillon si j’avais une cape pour aller avec le masque. Il a dit cela en souriant avec les yeux qui pétillaient aussi alors j’ai drôlement ri avec lui...  

Je suis partie directement après la tournée faire un transport de médicaments à l’hôpital le plus proche qui est quand même à 30 kms (ici le proche est une notion un peu variable !). Là-bas l’atmosphère était carrément lourd et je me suis sentie démunie face à la situation. 15h passé, je suis rentrée chez moi et j’ai eu l’impression de mon cœur s’allégeait d’un poids. J’ai foncé sous la douche, mangé un déjeuner-goûter et mon autre vie a recommencé.... Le projet avance comme un escargot parce qu’écrire est difficile entre la fatigue, les devoirs et le besoin de m’occuper de mes trois (du moins des deux filles parce que comme je ne suis pas une ps4, je suis d’un moindre intérêt pour le plus grand), mais bon c’est bien un escargot, ça va doucement, mais ça avance quand même

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article