Journal de la prairie jour 13

Publié le par La petite infirmière

Journal de la prairie jour 13

« Le dimanche à Bamako, c’est le jour du mariage » sauf que l’on n’est ni à Bamako ni le jour du mariage. « Le dimanche dans la prairie, c’est le jour de penser à autre chose qu’au covid machin bidule ». Pour cela tous les moyens sont bons : faire le ménage (bon, ça c’est tous les jours !), cuisiner (bon, ça n’arrive jamais d’habitude mais comme il ne faut jamais dire jamais et qu’en ce moment mon émission préférée c’est Top chef, je me suis plongée dans un livre de recettes), faire de la gym en essayant de suivre l’entraînement de renforcement musculaire de nat synchro de mon soldat numéro 2, se mettre des masques et plein d’autres trucs pour avoir la peau douce et regarder une série (parce que les séries, c’est la vie !) . Pour ce qui est de la cuisine, je ne me prononce pas, on verra ce soir si de 1) c’est bon et de 2) si personne n’a été malade (ce qui serait quand même ballot !). Pour ce qui est du renforcement musculaire venu directement des sirènes de Mako, j’ai bien cru que j’allais me dévisser une articulation parce que je suis aussi raide qu’un playmobil et que franchement je ne pensais pas qu’il fallait être aussi souple pour faire des pirouettes dans l’eau ! Concernant la séance masque de beauté et soins divers et variés, les filles et moi avons mis tout un tas de trucs sur nos visage, en gros tout ce qui nous tombait sous la main. Pour ma part, ça a été un masque anti-pollution visage (c’est vrai qu’au milieu de la cambrousse, y’a beaucoup de pollution !!!) et un machin ultra granuleux pour le corps. N’empêche que tous ces trucs font drôlement du bien et que la journée est passée comme un claquement de doigts. Demain, c’est reparti pour un tour de grand huit émotionnel et j’ai autant envie de bosser que d’avoir la chiasse (c’est peu dire ! ). 

À demain, les zamis, prenez soin de vous et encore plus de jour en jour...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article