Journal de la prairie jour 41

Publié le par La petite infirmière

Journal de la prairie jour 41

 Dimanche, soit 41ème jour de confinement et première fois que je sors faire des courses en dehors de la tournée. J’avais mis une casquette,un masque et des gants pour y aller et j’avoue que j’avais la sensation d’être moins protégée qu’en tenue blanche (genre j’étais complètement flippée !). Le magasin était bien rempli pour un dimanche juste avant la fermeture 😕. On se serait cru un dimanche d’il y a quelques semaines avant tout ça ! À midi (enfin plutôt à 15h) pendant le repas on a parlé déconfinement (c’est le sujet du moment) et reprise d’école (c’est l’autre sujet du moment) avec les trois soldats et le colonel en chef. Mis à part le fait de ne pas voir leurs potos, les deux grands ne semblent pas plus traumatisés que cela par le confinement. Ils ont même l’air d’apprécier d’être plus souvent avec leurs parents (promis, on ne les a pas séquestrés dans le grenier  pendant des heures pour qu’ils nous disent qu’ils aiment bien passer du temps en famille !). Du côté parents, concernant la reprise ou non des cours, on s’est dit que l’on fera ce qui nous semble le plus logique. On attend d’y voir plus clair parce que pour l’instant, on n’y voit que dalle dans ce grand bazar balayé par des vents contraires. En gros, on a décidé de se fier plus à notre bon sens qu’à la logique utilisée par le gouvernement pour gérer  la crise ! Pour être rassurée, j’en ai discuté avec mes copines instit et ma sœur instit aussi (tous ces instit autour de moi, c’est fou 😉) et cela ne m’a pas rassurée : personne ne sait  comment cela va se passer et à moins de se dédoubler, cela paraît compliqué de faire en même temps la classe pour certains et les préparations de cours à la maison pour les autres !

À demain, les zamis. Prenez soin de vous...

Ps : Mister John Raclette semble être un sacré épicurien : il mange, il dort, il adore les câlins... Le tout pas trop vite le matin et doucement le soir...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article