Journal de la prairie jour 42

Publié le par La petite infirmière

Journal de la prairie jour 42

Ce matin, la tournée avait mal commencé. Dès le début de la matinée, j’avais pris du retard, car honte à moi, oubliant de préparer ma tournée la veille (en fait je me suis rendue compte en me couchant que rien n’était fait et la flemme m’a chopée à bras le corps et m’a poussée au lit), j’ai dû me téléporter à deux endroits en même temps. Dans ce cas, on se dit que : « oh c’est bon, ça va le faire » et cela ne le fait pas du tout (le cas présent je devais être à un bout de la prairie à 7h15 et à l’opposé vers 7h15-7h30) ! J’ai donc éprouvé pendant tout le début de matinée cette sensation ô combien désagréable qui fait que tu as limite des palpitations en te disant que « nom de Dieu de crotte de bique, j’vais pas y arriver !!!! ». La route déserte m’a permis d’enquiller les kilomètres en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et je suis arrivée chez mon dernier patient de mon « créneau chaud patate » en mode « shérif, fais-moi peur » ! En plus, pour arranger le tout, j’avais mis un masque qui refusait catégoriquement de se positionner comme il faut et qui faisait une buée d’enfer à chaque expiration ! Je me suis donc présentée à la porte façon : « je fais style suis détendue alors que pas du tout » avec mes lunettes recouvertes de buée ! Et puis, la tempête du début de matinée passée, j’ai soufflé un bon coup et le reste de la tournée s’est passée comme sur des roulettes. Les gens semblent moins inquiets par le coronamachinbidule que par le déconfinement. Plusieurs m’ont parlé de l’intervention du Premier ministre (qui doit s’exprimer demain aparemment)  qui allait tout bien expliquer comme il faut...  C’est bizarre, mais j’ai quelques doutes !!!! À demain, les zamis. Prenez soin de vous et surtout restez positifs...

Ps : mon soldat numéro 2 m’a expliqué comment marchait l’appli TikTok et j’ai eu la sensation pendant un quart de secondes d’être une personne âgée 😉.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article