Le tout dernier patient

Publié le par La petite infirmière

Le tout dernier patient

 

Au bout du bout de la journée, il y a cette maison au bord du chemin, cet immeuble à escalader, cette rue à remonter. Au bout de tout cela, il y a le tout dernier patient de la journée. Celui chez qui tu te rends lorsque la nuit s’étend à perte de vue, lorsque le froid t’envahit tout entier, lorsque tu as dépassé depuis belle lurette le début du couvre-feu (bon celle-là j’espère vite l’effacer !). Il te paraît être à des milliers de kilomètres même si tu connais le chemin par cœur, comme si sa maison se trouvait tout au bout du monde. Parfois il loge  en haut d’un immeuble et monter les marches c’est comme gravir chaque soir l’Everest ! Une fois arrivé devant la porte, tu souffles un bon coup. Tu as la sensation, certains soirs que tu ne vas avoir la force d’appuyer sur la sonnette, alors tu prends ton courage (et tout ce que tu trouves) à deux mains et tu entres en souriant sous ton masque. 
En refermant la porte, après le traditionnel « au revoir, à demain », une sensation de légèreté te saisit les chevilles et tu pourrais même voler jusqu’à ta voiture en hurlant « li-ber-té » tel un William Wallace en pleine éviscération. Tu allumes le contact, mets la musique à fond, fait sauter ton masque et respire un bon coup. Ça y est, il est enfin l’heure de rentrer, la journée a été longue !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sarah Chapuis 05/02/2021 14:56

Coucou,
Merci pour cette article, je te le fais pas dire, la dernière patiente de ma tournée se trouve au fin fond de la vallée... Avec pour seule voisine, la forêt, un peu comme ton image illustrant l'article. Au retour ma voiture descend toute seule, comme dans un grand huit, c'est la fin d'une longue journée et la musique m'accompagne, comme pour toi.
Belle continuation à toi !
Sarah

Sarah 05/02/2021 14:55

Coucou,
Merci pour cette article, je te le fais pas dire, la dernière patiente de ma tournée se trouve au fin fond de la vallée... Avec pour seule voisine, la forêt, un peu comme ton image illustrant l'article. Au retour ma voiture descend toute seule, comme dans un grand huit, c'est la fin d'une longue journée et la musique m'accompagne, comme pour toi.
Belle continuation à toi !
Sarah