Ce soir là...

Publié le par La petite infirmière

Ce soir là...

Cette année, ce n'est pas le père Noël que mes patients attendront le soir du réveillon. Ce n'est pas ce même père Noël qui fera sa tournée mais moi et ma valise remplie de seringues, d'aiguilles, de coton et de pansements en tous genres. Je n'aurai pas de longue barbe blanche ni de manteau rouge. Je ne lancerai pas un "oh, oh, oh" d'une voix de stentor en passant par la cheminée. Non, je viendrai par la porte avec un "bonsoir, c'est moi, la petite infirmière". Je viendrai sans ma hotte pleine de cadeaux mais avec mon sourire. Je discuterai un petit moment. Je ferai une bise à certains et je partirai dans la nuit noire. Beaucoup resteront seuls. Ils avaleront leur bol de soupe et se coucheront comme d'habitude. Ils ne fêteront pas le réveillon. Ils ne goûteront ni à la dinde, ni au foie gras. Ils ne veilleront pas en attendant la distribution des cadeaux. Pour certains, se déplacer, sortir de chez soi n'est plus possible. Pour d'autres, il n'y a personne pour venir les chercher. Personne, pour les inviter. Pour eux, Noël c'était avant, quand leurs enfants étaient des enfants, quand ils étaient plus jeunes ou plutôt moins vieux et qu'ils pouvaient marcher. Pour eux, maintenant, Noël n'est pas différent des autres jours.

Après ma tournée, je rejoindrai les miens qui m'attendent pour réveillonner. On sera heureux de se retrouver. On partagera un bon repas, on refera le monde. Je regarderai mes enfants ouvrir les cadeaux, leurs yeux pétillants de joie. Je me coucherai tard mais je garderai dans un petit coin de ma tête une pensée émue pour tous ces gens qui restent seuls à Noël.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article